forum test


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 i hate when i'm about to hug someone really sexy and my face hits the mirror. ► peter

Aller en bas 
AuteurMessage
Ollie Myers
MEGAMODEST i never boast... or just a little.
avatar

Messages : 982
Date d'inscription : 14/08/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: i hate when i'm about to hug someone really sexy and my face hits the mirror. ► peter   Sam 13 Oct - 5:30

Histoire
▬ l'histoire du personnage, 50 lignes min.▬




and in that moment, I swear we were infinite.
« i walked over to the hill where we used to go and sled.tThere were a lot of little kids there. i watched them flying. doing jumps and having races. and i thought that all those little kids are going to grow up someday. and all of those little kids are going to do the things that we do. and they will all kiss someone someday. but for now, sledding is enough. i think it would be great if sledding were always enough, but it isn't. » ◂ the perks of being a wallflower.




▽ children shouldn't have to behave like men
« Pete, viens mon chéri, maman et moi on voudrait te parler. » Le ton solennel qui avait pris place sur les lèvres de mon père était bien inhabituel et je me demandais bien ce qu’il me voulait. Pour une fois j’avais été sage, je n’avais pas fait de bêtises. Du haut de mes cinq ans, j’approchais dans le salon et m’assis sur le fauteuil qui faisait face au canapé sur lequel mes parents étaient installés. Ils me regardèrent un bon moment, restant silencieux. C’étaient de bonnes personnes mes parents, ils étaient mes modèles. Certes ils n’avaient pas forcément eu une énorme réussite dans la vie, ils n’étaient pas riches, mais ils n’étaient pas pauvres non plus, ils me donnaient bien plus d’amour que je n’en avais besoin, et pour ça, je leur en serais à jamais reconnaissant. Mon père finit par briser le silence en prenant la parole, de sa voix rauque, cette voix qu’il avait quand il était embarrassé. « Par où commencer… Très bien. Alors, tu sais, souvent tu nous demandes quand est-ce que tu auras un petit frère ou une petite sœur n’est-ce pas ? Et nous te répondons que le moment n’est pas encore venu. Bien voilà la vérité, ta mère et moi, ne pouvons pas avoir d’enfant, à vrai dire, nous n’avons jamais pu en avoir. Nous t’avons adopté… Tu n’étais qu’un bébé, tu avais trois mois, tu n’avais pas de famille, et nous, nous cherchions désespérément à avoir un enfant… » Je mis un certain temps avant de réellement comprendre ce que mon père venait de m’annoncer. Lorsqu’il avait commencé à parler de mes demandes pour avoir un frère ou une sœur, j’avais réellement pensé que ma mère était enceinte et que j’allais enfin avoir quelqu’un avec qui jouer à la maison, mais il n’en était rien. Ce n’était qu’une fausse joie qui avait vite été remplacé par une tristesse infinie. Mes parents ne l’étaient pas vraiment. J’avais été adopté, je ne faisais pas vraiment partie de leur famille, je n’étais qu’un étranger qu’ils avaient élevé… Le choc que j’avais reçu en apprenant cette nouvelle était tellement énorme que sur le coup je n’eus aucune réaction, je ne prononça pas le moindre mot, mon visage ne trahissait pas la moindre expression, j’étais neutre, totalement perdu. « Peter, sache que ça ne remet en rien l’amour que l’on te porte, bien au contraire, tu es notre fils et tu le resteras toujours, quoi qu’il arrive. On sait que tu es peut-être encore un peu jeune pour t’annoncer ceci, mais nous avons jugé que tu étais assez intelligent pour comprendre. » Ma mère m’avait pris la main comme pour me rassurer, mais elle voulait se rassurer elle-même… Je ne savais pas vraiment comment réagir. Comprendre ? Qu’y avait-il donc à comprendre ? Que toute mon enfance était basée sur un mensonge ? Que je n’avais probablement rien en commun avec mes parents ? C’était tout un monde qui s’écroulait. Les larmes me montaient aux yeux, mais mon honneur m’empêchait de pleurer, pleurer c’était être faible, et je ne l’étais pas. Pour éviter de craquer, je balançai la première chose qui me passa par la tête. « Qui sont mes parents ? » Je ne savais pas vraiment pourquoi j’avais sorti ça, tout ce que je voulais c’était me réveiller et sortir de ce cauchemar, rien d’autre, l’identité des personnes qui m’avaient mis au monde, je m’en foutais, mais je voulais paraitre… normal. « Eh bien, ton père avait quitté ta mère quand elle lui avait annoncé sa grossesse. Et… ta mère… elle est décédée quelques jours après ta naissance. » Ce qu’ils ne m’ont pas dit ce jour-là, pour que mon chagrin soit limité, c’est que ma mère est décédée en me mettant au monde, elle a sacrifié sa vie pour que je puisse vivre… Bizarrement, je ne me sentais pas coupable, je ne l’avais jamais connu, probablement que c’était une des raisons qui influençait ma réaction. C’en était trop pour moi, trop d’émotions d’un coup, je prenais mes jambes à mon cou et grimpait les escaliers quatre à quatre et m’enfermait dans ma chambre, pouvant enfin relâcher ces larmes qui ne demandaient qu’à ruisseler depuis plusieurs minutes. J’étais adopté, moi Peter Andrew. Je n’étais en fait pas un vrai Andrew, je n’étais qu’un étranger, les deux personnes se trouvant au rez-de-chaussée n’étaient pas mes parents, ils étaient juste les personnes qui m’avaient élevé, comme aurait pu le faire un professeur.



▽ i've lost my dad... i've lost my mind.







▽ j'aurai aimé tenir ta main un peu plus longtemps







▽ roses are red, violets are blue, i suck at poetry, show me your tits.







▽ tell the world i'm coming home




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swaggerback.forumactif.com
Ollie Myers
MEGAMODEST i never boast... or just a little.
avatar

Messages : 982
Date d'inscription : 14/08/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: i hate when i'm about to hug someone really sexy and my face hits the mirror. ► peter   Dim 14 Oct - 20:48

PETER JON RONALD ANDREW-WILKINS
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus volutpat libero pharetra tempor. Cras vestibulum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac mauris sed pede pellentesque fermentum. Maecenas adipiscing ante non diam sodales hendrerit. Ut velit mauris, egestas sed, gravida nec, ornare ut, mi. Aenean ut orci vel massa suscipit pulvinar. Nulla sollicitudin. Fusce varius, ligula non tempus aliquam, nunc turpis ullamcorper nibh, in tempus sapien eros vitae ligula. Pellentesque rhoncus nunc et augue. Integer id felis. Curabitur aliquet pellentesque diam. Integer quis metus vitae elit lobortis egestas. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Morbi vel erat non mauris convallis vehicula. Nulla et sapien. Integer tortor tellus, aliquam faucibus, convallis id, congue eu, quam. Mauris ullamcorper felis vitae erat. Proin feugiat, augue non elementum posuere, metus purus iaculis lectus, et tristique ligula justo vitae magna. Aliquam convallis sollicitudin purus. Praesent aliquam, enim at fermentum mollis, ligula massa adipiscing nisl, ac euismod nibh nisl eu lectus. Fusce vulputate sem at sapien. Vivamus leo. Aliquam euismod libero eu enim. Nulla nec felis sed leo placerat imperdiet. Aenean suscipit nulla in justo. Suspendisse cursus rutrum augue. Nulla tincidunt tincidunt mi. Curabitur iaculis, lorem vel rhoncus faucibus, felis magna fermentum augue, et ultricies lacus lorem varius purus. Curabitur eu amet.
ICONS BOX
© LOUIS



Dernière édition par lucas j. levy-carcenac le Dim 14 Oct - 21:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swaggerback.forumactif.com
Ollie Myers
MEGAMODEST i never boast... or just a little.
avatar

Messages : 982
Date d'inscription : 14/08/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: i hate when i'm about to hug someone really sexy and my face hits the mirror. ► peter   Dim 14 Oct - 20:48

NOM PRÉNOM PRÉNOM
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus volutpat libero pharetra tempor. Cras vestibulum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac mauris sed pede pellentesque fermentum. Maecenas adipiscing ante non diam sodales hendrerit. Ut velit mauris, egestas sed, gravida nec, ornare ut, mi. Aenean ut orci vel massa suscipit pulvinar. Nulla sollicitudin. Fusce varius, ligula non tempus aliquam, nunc turpis ullamcorper nibh, in tempus sapien eros vitae ligula. Pellentesque rhoncus nunc et augue. Integer id felis. Curabitur aliquet pellentesque diam. Integer quis metus vitae elit lobortis egestas. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Morbi vel erat non mauris convallis vehicula. Nulla et sapien. Integer tortor tellus, aliquam faucibus, convallis id, congue eu, quam. Mauris ullamcorper felis vitae erat. Proin feugiat, augue non elementum posuere, metus purus iaculis lectus, et tristique ligula justo vitae magna. Aliquam convallis sollicitudin purus. Praesent aliquam, enim at fermentum mollis, ligula massa adipiscing nisl, ac euismod nibh nisl eu lectus. Fusce vulputate sem at sapien. Vivamus leo. Aliquam euismod libero eu enim. Nulla nec felis sed leo placerat imperdiet. Aenean suscipit nulla in justo. Suspendisse cursus rutrum augue. Nulla tincidunt tincidunt mi. Curabitur iaculis, lorem vel rhoncus faucibus, felis magna fermentum augue, et ultricies lacus lorem varius purus. Curabitur eu amet.
NOM PRÉNOM PRÉNOM
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus volutpat libero pharetra tempor. Cras vestibulum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac mauris sed pede pellentesque fermentum. Maecenas adipiscing ante non diam sodales hendrerit. Ut velit mauris, egestas sed, gravida nec, ornare ut, mi. Aenean ut orci vel massa suscipit pulvinar. Nulla sollicitudin. Fusce varius, ligula non tempus aliquam, nunc turpis ullamcorper nibh, in tempus sapien eros vitae ligula. Pellentesque rhoncus nunc et augue. Integer id felis. Curabitur aliquet pellentesque diam. Integer quis metus vitae elit lobortis egestas. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Morbi vel erat non mauris convallis vehicula. Nulla et sapien. Integer tortor tellus, aliquam faucibus, convallis id, congue eu, quam. Mauris ullamcorper felis vitae erat. Proin feugiat, augue non elementum posuere, metus purus iaculis lectus, et tristique ligula justo vitae magna. Aliquam convallis sollicitudin purus. Praesent aliquam, enim at fermentum mollis, ligula massa adipiscing nisl, ac euismod nibh nisl eu lectus. Fusce vulputate sem at sapien. Vivamus leo. Aliquam euismod libero eu enim. Nulla nec felis sed leo placerat imperdiet. Aenean suscipit nulla in justo. Suspendisse cursus rutrum augue. Nulla tincidunt tincidunt mi. Curabitur iaculis, lorem vel rhoncus faucibus, felis magna fermentum augue, et ultricies lacus lorem varius purus. Curabitur eu amet.
NOM PRÉNOM PRÉNOM
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus volutpat libero pharetra tempor. Cras vestibulum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac mauris sed pede pellentesque fermentum. Maecenas adipiscing ante non diam sodales hendrerit. Ut velit mauris, egestas sed, gravida nec, ornare ut, mi. Aenean ut orci vel massa suscipit pulvinar. Nulla sollicitudin. Fusce varius, ligula non tempus aliquam, nunc turpis ullamcorper nibh, in tempus sapien eros vitae ligula. Pellentesque rhoncus nunc et augue. Integer id felis. Curabitur aliquet pellentesque diam. Integer quis metus vitae elit lobortis egestas. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Morbi vel erat non mauris convallis vehicula. Nulla et sapien. Integer tortor tellus, aliquam faucibus, convallis id, congue eu, quam. Mauris ullamcorper felis vitae erat. Proin feugiat, augue non elementum posuere, metus purus iaculis lectus, et tristique ligula justo vitae magna. Aliquam convallis sollicitudin purus. Praesent aliquam, enim at fermentum mollis, ligula massa adipiscing nisl, ac euismod nibh nisl eu lectus. Fusce vulputate sem at sapien. Vivamus leo. Aliquam euismod libero eu enim. Nulla nec felis sed leo placerat imperdiet. Aenean suscipit nulla in justo. Suspendisse cursus rutrum augue. Nulla tincidunt tincidunt mi. Curabitur iaculis, lorem vel rhoncus faucibus, felis magna fermentum augue, et ultricies lacus lorem varius purus. Curabitur eu amet.
NOM PRÉNOM PRÉNOM
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus volutpat libero pharetra tempor. Cras vestibulum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac mauris sed pede pellentesque fermentum. Maecenas adipiscing ante non diam sodales hendrerit. Ut velit mauris, egestas sed, gravida nec, ornare ut, mi. Aenean ut orci vel massa suscipit pulvinar. Nulla sollicitudin. Fusce varius, ligula non tempus aliquam, nunc turpis ullamcorper nibh, in tempus sapien eros vitae ligula. Pellentesque rhoncus nunc et augue. Integer id felis. Curabitur aliquet pellentesque diam. Integer quis metus vitae elit lobortis egestas. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Morbi vel erat non mauris convallis vehicula. Nulla et sapien. Integer tortor tellus, aliquam faucibus, convallis id, congue eu, quam. Mauris ullamcorper felis vitae erat. Proin feugiat, augue non elementum posuere, metus purus iaculis lectus, et tristique ligula justo vitae magna. Aliquam convallis sollicitudin purus. Praesent aliquam, enim at fermentum mollis, ligula massa adipiscing nisl, ac euismod nibh nisl eu lectus. Fusce vulputate sem at sapien. Vivamus leo. Aliquam euismod libero eu enim. Nulla nec felis sed leo placerat imperdiet. Aenean suscipit nulla in justo. Suspendisse cursus rutrum augue. Nulla tincidunt tincidunt mi. Curabitur iaculis, lorem vel rhoncus faucibus, felis magna fermentum augue, et ultricies lacus lorem varius purus. Curabitur eu amet.
NOM PRÉNOM PRÉNOM
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus volutpat libero pharetra tempor. Cras vestibulum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac mauris sed pede pellentesque fermentum. Maecenas adipiscing ante non diam sodales hendrerit. Ut velit mauris, egestas sed, gravida nec, ornare ut, mi. Aenean ut orci vel massa suscipit pulvinar. Nulla sollicitudin. Fusce varius, ligula non tempus aliquam, nunc turpis ullamcorper nibh, in tempus sapien eros vitae ligula. Pellentesque rhoncus nunc et augue. Integer id felis. Curabitur aliquet pellentesque diam. Integer quis metus vitae elit lobortis egestas. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Morbi vel erat non mauris convallis vehicula. Nulla et sapien. Integer tortor tellus, aliquam faucibus, convallis id, congue eu, quam. Mauris ullamcorper felis vitae erat. Proin feugiat, augue non elementum posuere, metus purus iaculis lectus, et tristique ligula justo vitae magna. Aliquam convallis sollicitudin purus. Praesent aliquam, enim at fermentum mollis, ligula massa adipiscing nisl, ac euismod nibh nisl eu lectus. Fusce vulputate sem at sapien. Vivamus leo. Aliquam euismod libero eu enim. Nulla nec felis sed leo placerat imperdiet. Aenean suscipit nulla in justo. Suspendisse cursus rutrum augue. Nulla tincidunt tincidunt mi. Curabitur iaculis, lorem vel rhoncus faucibus, felis magna fermentum augue, et ultricies lacus lorem varius purus. Curabitur eu amet.
NOM PRÉNOM PRÉNOM
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus volutpat libero pharetra tempor. Cras vestibulum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac mauris sed pede pellentesque fermentum. Maecenas adipiscing ante non diam sodales hendrerit. Ut velit mauris, egestas sed, gravida nec, ornare ut, mi. Aenean ut orci vel massa suscipit pulvinar. Nulla sollicitudin. Fusce varius, ligula non tempus aliquam, nunc turpis ullamcorper nibh, in tempus sapien eros vitae ligula. Pellentesque rhoncus nunc et augue. Integer id felis. Curabitur aliquet pellentesque diam. Integer quis metus vitae elit lobortis egestas. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Morbi vel erat non mauris convallis vehicula. Nulla et sapien. Integer tortor tellus, aliquam faucibus, convallis id, congue eu, quam. Mauris ullamcorper felis vitae erat. Proin feugiat, augue non elementum posuere, metus purus iaculis lectus, et tristique ligula justo vitae magna. Aliquam convallis sollicitudin purus. Praesent aliquam, enim at fermentum mollis, ligula massa adipiscing nisl, ac euismod nibh nisl eu lectus. Fusce vulputate sem at sapien. Vivamus leo. Aliquam euismod libero eu enim. Nulla nec felis sed leo placerat imperdiet. Aenean suscipit nulla in justo. Suspendisse cursus rutrum augue. Nulla tincidunt tincidunt mi. Curabitur iaculis, lorem vel rhoncus faucibus, felis magna fermentum augue, et ultricies lacus lorem varius purus. Curabitur eu amet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swaggerback.forumactif.com
Ollie Myers
MEGAMODEST i never boast... or just a little.
avatar

Messages : 982
Date d'inscription : 14/08/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: i hate when i'm about to hug someone really sexy and my face hits the mirror. ► peter   Mar 16 Oct - 0:09

    peter jon andrew-wilkini ㄨ
    » I hate when people see me at the store and are like "Hey, what are you doing here?" I'm like "Oh you know, hunting elephants." •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swaggerback.forumactif.com
Ollie Myers
MEGAMODEST i never boast... or just a little.
avatar

Messages : 982
Date d'inscription : 14/08/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: i hate when i'm about to hug someone really sexy and my face hits the mirror. ► peter   Lun 12 Nov - 6:27

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swaggerback.forumactif.com
Ollie Myers
MEGAMODEST i never boast... or just a little.
avatar

Messages : 982
Date d'inscription : 14/08/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: i hate when i'm about to hug someone really sexy and my face hits the mirror. ► peter   Lun 12 Nov - 6:29


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swaggerback.forumactif.com
Ollie Myers
MEGAMODEST i never boast... or just a little.
avatar

Messages : 982
Date d'inscription : 14/08/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: i hate when i'm about to hug someone really sexy and my face hits the mirror. ► peter   Ven 16 Nov - 8:02






Peter Jon Ronald Andrew-Wilkins


❥ AGE ❥ ORIGINE ❥ STATUT SOCIAL ❥

Pleins d'informations super intéressantes sur le personnage. Pleins d'informations super intéressantes sur le personnage. Pleins d'informations super intéressantes sur le personnage. Pleins d'informations super intéressantes sur le personnage. Pleins d'informations super intéressantes sur le personnage. Pleins d'informations super intéressantes sur le personnage. Pleins d'informations super intéressantes sur le personnage. Pleins d'informations super intéressantes sur le personnage. Pleins d'informations super intéressantes sur le personnage. Pleins d'informations super intéressantes sur le personnage. Pleins d'informations super intéressantes sur le personnage. Pleins d'informations super intéressantes sur le personnage. Pleins d'informations super intéressantes sur le personnage. Pleins d'informations super intéressantes sur le personnage.

(F/M) LIEN ❥ description du lien souhaité.
(F/M) LIEN ❥ description du lien souhaité.
(F/M) LIEN ❥ description du lien souhaité.


© night sky


Dernière édition par lucas j. levy-carcenac le Ven 16 Nov - 8:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swaggerback.forumactif.com
Ollie Myers
MEGAMODEST i never boast... or just a little.
avatar

Messages : 982
Date d'inscription : 14/08/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: i hate when i'm about to hug someone really sexy and my face hits the mirror. ► peter   Ven 16 Nov - 8:02



ladies first


Prénom P. Nom
NATURE DU LIEN ❥ Nunc egestas, nisl sit amet feugiat tristique, nisl magna vehicula arcu, a consectetur nibh nunc vel massa. Vivamus ipsum massa, viverra sed egestas vel, condimentum ut magna. Morbi sodales dignissim nunc, non sodales justo elementum nec. Phasellus sit amet egestas lectus. Integer mattis odio eget enim egestas accumsan. Nunc sed adipiscing lectus. Sed accumsan libero et arcu aliquam vitae sodales quam viverra. Quisque in nunc sed sapien dictum sollicitudin vel nec arcu. Duis gravida malesuada elit, quis iaculis nibh dignissim et.

Prénom P. Nom
NATURE DU LIEN ❥ Nunc egestas, nisl sit amet feugiat tristique, nisl magna vehicula arcu, a consectetur nibh nunc vel massa. Vivamus ipsum massa, viverra sed egestas vel, condimentum ut magna. Morbi sodales dignissim nunc, non sodales justo elementum nec. Phasellus sit amet egestas lectus. Integer mattis odio eget enim egestas accumsan. Nunc sed adipiscing lectus. Sed accumsan libero et arcu aliquam vitae sodales quam viverra. Quisque in nunc sed sapien dictum sollicitudin vel nec arcu. Duis gravida malesuada elit, quis iaculis nibh dignissim et.



Dernière édition par lucas j. levy-carcenac le Ven 16 Nov - 8:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swaggerback.forumactif.com
Ollie Myers
MEGAMODEST i never boast... or just a little.
avatar

Messages : 982
Date d'inscription : 14/08/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: i hate when i'm about to hug someone really sexy and my face hits the mirror. ► peter   Ven 16 Nov - 8:03



les gentlemen suivent


Prénom P. Nom
NATURE DU LIEN ❥ Nunc egestas, nisl sit amet feugiat tristique, nisl magna vehicula arcu, a consectetur nibh nunc vel massa. Vivamus ipsum massa, viverra sed egestas vel, condimentum ut magna. Morbi sodales dignissim nunc, non sodales justo elementum nec. Phasellus sit amet egestas lectus. Integer mattis odio eget enim egestas accumsan. Nunc sed adipiscing lectus. Sed accumsan libero et arcu aliquam vitae sodales quam viverra. Quisque in nunc sed sapien dictum sollicitudin vel nec arcu. Duis gravida malesuada elit, quis iaculis nibh dignissim et.

Prénom P. Nom
NATURE DU LIEN ❥ Nunc egestas, nisl sit amet feugiat tristique, nisl magna vehicula arcu, a consectetur nibh nunc vel massa. Vivamus ipsum massa, viverra sed egestas vel, condimentum ut magna. Morbi sodales dignissim nunc, non sodales justo elementum nec. Phasellus sit amet egestas lectus. Integer mattis odio eget enim egestas accumsan. Nunc sed adipiscing lectus. Sed accumsan libero et arcu aliquam vitae sodales quam viverra. Quisque in nunc sed sapien dictum sollicitudin vel nec arcu. Duis gravida malesuada elit, quis iaculis nibh dignissim et.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swaggerback.forumactif.com
Ollie Myers
MEGAMODEST i never boast... or just a little.
avatar

Messages : 982
Date d'inscription : 14/08/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: i hate when i'm about to hug someone really sexy and my face hits the mirror. ► peter   Lun 26 Nov - 1:42

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swaggerback.forumactif.com
Ollie Myers
MEGAMODEST i never boast... or just a little.
avatar

Messages : 982
Date d'inscription : 14/08/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: i hate when i'm about to hug someone really sexy and my face hits the mirror. ► peter   Sam 12 Jan - 9:13

J'ai eu du mal à me relever à force de faire le tombeur, tes amis protègent ton dos, mais personne ne protège ton coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swaggerback.forumactif.com
Ollie Myers
MEGAMODEST i never boast... or just a little.
avatar

Messages : 982
Date d'inscription : 14/08/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: i hate when i'm about to hug someone really sexy and my face hits the mirror. ► peter   Mar 15 Jan - 12:16

Histoire




Childhood


Londres, 4 mai 1990. Karen Grant, née Katherine Hudson, mettait à son tour un enfant au monde, le petit Alec venait de voir le jour. Mais Karen n'avait pas fini de faire des efforts, en effet, elle accouchait de deux petits jumeaux, et le deuxième, Elys mis un peu plus de temps à sortir. Ouais c’est chiant quand je raconte l’histoire comme ça, on est d’accord… Bon on va faire ça autrement alors. Mon père, ce héros. Depuis tout petit, depuis mes premiers pas, mes premiers mots, depuis toujours quoi, ce type est mon modèle, celui de qui je m’inspire, celui de qui j’ai retenu mes plus grandes leçons. On est tous d’accord pour dire que l’enfance c’était le bon temps, le temps de l’insouciance, le temps où on jouait toute la journée, le temps où on partageait son goûter avec son amoureuse à la récréation, le temps où on prenait plaisir à faire ces devoirs, etc. Ouais, ben prenez ça, multipliez le par un compte en banque ou les zéros sont tellement nombreux qu’on a l’impression de voir en double – ou triple – et bien c’est encore mieux. Des cadeaux à perte de vue, un papa populaire, une mère aimante, la meilleure des grandes sœurs, et un jumeau comme meilleur ami. Que demande le peuple ?! A vrai dire, je ne sais pas, je ne côtoie pas ces gens-là, les pauvres, désespérés, tout ça, je m’en approche pas. Sait-on jamais, je pourrai attraper le tétanos ou le choléra, la peste, ou une connerie dans le genre. Alors ouais, qui dit père célèbre dit père absent, etc. Mais franchement, pas tant que ça, arrêtez avec vos clichés les gens. Je sais pas, c’est comme si je disais que les filles pauvres sont des traînées… Non c’est pas des choses que je me permettrai de dire, même si en l’occurrence, je le pense. Pour résumer l’enfance, c’était plutôt cool. En plus je battais tout le temps mon frère aux jeux vidéo. Oui chez les riches ça se passe comme ça, pas comme chez les pauvres ou le père frappe littéralement son enfant. Et puis point positif de vivre dans cette famille, de grandir avec ce nom, j’ai reçu une super éducation, très ouvert sur le monde, sur les gens, l’amour de son prochain, tout ça, enfin vous aviez déjà dû le remarquer non ?




You were my everything


Mais il parait que toutes les bonnes choses ont une fin. Tout va bien, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Et puis un beau jour, vous rentrez de classe, on vous dit que votre sœur est malade et qu’elle a l’hôpital. Quelque chose qui arrive assez fréquemment depuis plusieurs mois. Vous avez dix ans, vous vous dites que c’est normal, que ça passera, que c’est sûrement une grippe ou quelque chose comme ça. Seulement, quelques jours plus tard, on vous annonce que votre sœur ne rentrera pas, ne rentrera plus, jamais. C’est ce genre de nouvelle qui vous abat, qui vous plonge dans une solide dépression. L’ambiance à la maison était détestable, tout le monde semblait perdre goût à la vie, notre rayon de soleil s’en était allé. Ma mère avait perdu son enfant préféré, mon père noyait son chagrin dans le travail et en allant voir des prostitués. Bref, ce n’était pas vraiment la joie. La déchéance des Grant. Autant dire que les tabloïds anglais ne se privèrent pas pour étaler notre vie, notre deuil dans leurs torchons. C’était donc à ça que s’intéressait la classe populaire ? A se pavaner de voir les célébrités tristes ? Saleté de rats dénués de toute éducation, de toute culture, je les haïssais, tous autant qu’ils étaient ces transmetteurs de polio…
Ce fût sans conteste la période la plus difficile de ma jeune vie. Mon guide s’en était allé, mon modèle partait en vrille, et mon meilleur ami, s’éloignait peu à peu, les crises d’adolescences se mêlant à ce tragique évènement. J’avais besoin de lui pour traverser tout ça, j’avais besoin de sa présence, de ses conseils toujours avisés, mais il n’avait pas été là, mon frère avait fui, il avait préféré renier en partie sa famille, menant une guerre froide contre notre père. L’union fait la force, lui il préférait diviser pour mieux régner apparemment. Je ne lui ai jamais vraiment pardonné cet écart de conduite, au lieu de traverser cette épreuve ensemble, il n’avait fait qu’ajouter d’autres sources de tension au sein de notre foyer. Mais après tout, n’était-ce pas ça l’adolescence ?





Teenage dream


L’adolescence est parait-il la période la plus ingrate dans la vie d’un homme. Et bien je trouve que ce préjugé est totalement con. C’est la période qui permet à un homme de se forger, qui définit qui il sera. Peut-être la période la plus importante dans la vie humaine. Elle n’a pas commencé aisément pour moi avec ce drame familiale. Mais si la vie m’a appris une chose, c’est qu’il ne faut jamais se laisser abattre, que les meilleurs lendemains ne sont jamais très loin. Après une période à broyer du noir, j’ai trouvé le réconfort dont j’avais besoin dans des choses simples. Deux passions, le théâtre, pour faire comme papa, mais aussi parce que ça me plaisait, que c’était mon rêve depuis toujours, d’être une star hollywoodienne. Le strass et les paillettes, c’est mon élément, celui dans lequel j’ai toujours vécu. Puis le deuxième fût une grande surprise, une découverte. A force de rester cloîtré dans ma chambre à déprimer en écoutant de la musique, j’ai décidé d’apprendre à jouer de la guitare. Au bout de quelques mois, je suis rapidement rentrer dans une chorale, je me débrouillais à la guitare, mais sans plus apparemment, c’était de ma voix dont ils avaient besoin. Et là, la révélation, je pris mon pied comme jamais – auparavant, après il y a bien eu quelques baises qui valaient plus que ça – j’étais dans mon élément, principalement quand on jouait des comédies musicales. Vous imaginez ? Faire ses deux passions en même temps ? C’était magique, tout simplement.
Mais l’adolescence, du moins, la mienne, ça ne se résume pas qu’aux passions. Premières relations, premières baises, premières cuites, bref pas mal de premières fois rythment notre vie. J’étais ce mec-là, un peu trop populaire, qui en jouait un peu trop pour se taper le maximum de filles, ce beau parleur qui sortait deux-trois phrases juste pour pouvoir tirer un coup – car oui, à l’adolescence, les hormones travaillent – j’étais aussi ce mec qui sortait un peu trop, qui trainait principalement avec des personnes plus âgées. Enfin vous voyez le topo quoi. D’ailleurs pourquoi parler au passé alors qu’aujourd’hui la situation est sensiblement la même. Oui on peut dire que je suis encore un enfant dans ma tête, la maturité c’est pas trop mon truc. Nan mais c’est vrai quoi, tenir des discussions sérieuses, ça va deux minutes non ? Bref, l’adolescence était une période bien sympa, c’est sûrement vers 16-17 ans que mon narcissisme déjà bien prononcé à atteint son summum. Quand deux jumelles plutôt bien golées te proposent un plan à trois, tout de suite, tu te sens puissant. C’est le genre de moment où tu envoies un texto à ta copine pour lui dire que c’est fini entre vous, que tu la mérites pas, patati patata… Oui j’ai des méthodes d’enfoiré, de profiteur, de tout ce que vous voudrez, mais tant que ça marche, je suis pas prêt de changer. Bref, après le drame du début de mes années collège, j’ai su rebondir et profiter pleinement de ma jeunesse, contrairement à mon frère qui restait la tête dans les bouquins. La seule fois où il a approché l’épanouissement, c’est dans un dictionnaire.





It's now or never


Et puis le temps passe, et aujourd’hui il est temps de faire mes bagages, il est temps de quitter ma banlieue Londonienne, temps de quitter mon Angleterre natale pour partir outre atlantique chez nos voisins américains. San Francisco, Californie, partir étudier à Berkeley, j’en avais envie depuis longtemps, depuis très longtemps. Mais j’attendais d’avoir vingt et un ans pour partir. Ouais quitte à aller dans un pays, autant y aller pour pouvoir bien faire la fête et se mettre des mines à tout va, alors avant 21 ans, ça aurait pu poser problème. Désormais, la question ne se pose plus, je suis partit avec mon frère qui semble avoir enfin envie de regoûter à la vie, je ne vais pas m’en plaindre. Si jamais ça pouvait devenir comme avant, ça serait pas mal. En tout cas, je vais tout faire pour, on va prendre une grande maison à deux, je vais y mettre l’ambiance et le décoincer un peu. Berkeléens, Berkeléennes, faites place à celui qui va organiser les soirées les plus déjantées de tout l’été.

Post Scriptum : Messieurs, je compte bien vous piquer vos copines, que le meilleur gagne.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swaggerback.forumactif.com
Ollie Myers
MEGAMODEST i never boast... or just a little.
avatar

Messages : 982
Date d'inscription : 14/08/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: i hate when i'm about to hug someone really sexy and my face hits the mirror. ► peter   Sam 16 Fév - 3:34

... Beautiful to the point of not feeling anything ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swaggerback.forumactif.com
Ollie Myers
MEGAMODEST i never boast... or just a little.
avatar

Messages : 982
Date d'inscription : 14/08/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: i hate when i'm about to hug someone really sexy and my face hits the mirror. ► peter   Mer 13 Mar - 16:07




Ma date de naissance et toutes les conneries du genre, vous les trouverez sur Wikipedia. Je suis un enfant de Seattle, j’ai grandi là-bas, j’ai passé mon enfance, mon adolescence, dans cette ville qui me manque tellement à l’heure actuelle. Au lieu de ça, je reste à New York, sous le feu des projecteurs, c’est le seul moyen que j’ai à ma disposition pour ne pas tomber dans l’oubli, comme l’ont déjà fait tant d’autres. Seattle n’est peut-être pas une ville qui fait rêver beaucoup de personnes, le Nord-Ouest des Etats-Unis, la frontière du Canada, ce ne sont pas des caractéristiques spécialement excitantes, mais toujours est-il que c’est ma ville, et ça personne ne pourra rien y changer. J’y ai vécu mes premières joies comme mes premières peines. J’y ai traversé une enfance plutôt facile au sein d’une famille de classe moyenne. Nous avions de quoi bien vivre, mais pas suffisamment pour jeter de l’argent par les fenêtres comme le font tant de famille dans le quartier new yorkais qui me sert aujourd’hui de résidence. C’est chez moi, dans l’état de Washington que je me suis forgé, que je suis devenu cette personne que je suis aujourd’hui. Ce n’est pas mon séjour à Los Angeles ou mon déménagement à New York qui m’ont donné ce talent d’acteur aujourd’hui porté aux nues par la critique. Seattle, tout ça, je le dois à Seattle et à sa population, à mon entourage, mes professeurs, mes amis, mes ennemis. Après avoir obtenu un bon score aux SAT, j’ai décidé de tout plaquer, de ne pas aller suivre une formation de cinéma à Yale comme il était convenu. J’avais besoin d’autre chose, le système scolaire n’était définitivement pas fait pour moi, je voulais travailler, gagner ma vie, et ce, tout de suite. J’ai bien passé quelques castings, mais les seuls rôles que je n’ai jamais décrochés étaient pour des pubs. Il faut dire que Seattle ne jouit pas d’une exposition démentielle en ce qui concerne le cinéma ou le petit écran. J’ai alors fait un des choix qui a bousculé ma vie, j’ai décidé de déménager à Los Angeles, de me rapprocher d’Hollywood, berceau du cinéma américain, symbole de l’american dream. Tout à coup, les choses ont pris une autre ampleur, j’avais moins de vingt piges, mais à travers un second rôle d’une série, je me retrouvais propulsé sur le devant de la scène. Mon talent et mes campagnes médiatiques ont fait le reste : après deux saisons, je me suis vu proposé le premier rôle d’une autre série, rôle que j’ai décliné. La télévision n’était pas ce que je voulais faire plus tard, j’ai préféré décliner ce choix de sécurité et prendre des risques, j’ai accepté de jouer dans deux films à petit budget, des films qui n’avaient pas trop d’ambition, mais au scénario passionnant. Contre toute attente, les deux films ont très bien marché, l’un d’entre eux a d’ailleurs établi le record d’entrées en salle en 2006. J’avais tout juste vingt ans, et j’étais déjà salué par la critique comme un très grand espoir du cinéma américain. Les choses se sont ensuite très vite enchaînées, deux blockbusters hollywoodiens, une nomination aux oscars pour le meilleur espoir masculin et la machine était lancée. 2009, du haut de mes vingt-trois ans, je décidais de quitter Hollywood et son industrie pour m’installer à New York. Un choix qui en a surpris plus d’un, qui m’a valu plusieurs critiques, mais qui s’est avéré payant. Depuis ce jour, je ne suis plus considéré comme un gamin avec du potentiel, mais comme un véritable adulte, un acteur sérieux qui sait très bien ce qu’il veut. Jusqu’à il y a encore quelques mois, j’avais tout ce dont un homme peut rêver. La gloire, l’argent… et l’amour. J’avais rencontré Emily un an après mon installation à New York, tout était allé très vite, jamais je n’avais ressenti de telles choses aussi rapidement, c’était probablement ce que les gens appelaient le coup de foudre, mais je ne croyais pas à cette connerie. Pas moi, ce mec réputé pour être un des plus grands tombeurs de New York, non, je n’étais pas du genre à croire à ce genre de débilité qu’on nous rabâche encore et encore dans tous les films romantiques. Ceci n’était qu’un putain de coup marketing. Ce que je vivais n’avait rien à voir avec le coup de foudre, il s’agissait juste de l’amour, du vrai, de celui que je n’avais jamais ressenti. Il faut croire que j’étais trop heureux, que tout allait trop bien, que je ne méritais pas tout ce bonheur, car en ce soir d’Octobre 2012, tout bascula, et tout à coup, ma vie n’avait plus aucun sens.






Une énième larme ruisselante sur cette barbe naissante, sale, finissant son parcours en s’échouant sur cette table ravagée, au milieu des cendres. Pièce enfumée, atmosphère pesante, je n’ai pas cessé de verser mes larmes, une à une depuis une semaine. Jamais, non, jamais rien ne pourra assécher ces pleures, plus jamais je ne pourrai retrouver ce bonheur qui me fuit depuis de nombreuses années. Tout ce que l’on peut raconter sur le deuil, sur les différentes évolutions, passer de la colère, à l’acceptation, toute cette merde, tout cela n’a aucun sens, non aucun. Comment pourrais-je accepter ce qu’il s’est passé, comment pourrais-je oublier, oublier tous ces moments passés en sa compagnie, oublier ce soleil qu’elle a apporté dans ma vie. Non, en définitif, cela n’était clairement pas possible, elle avait été la plus belle chose qu’il ne m’était jamais arrivé, elle était celle qui avait su faire ressortir le meilleur en moi, celle qui m’avait fait sentir vivant, qui m’avait fait oublier mes peines. Elle était partie, partie pour toujours, ma raison de vivre s’était envolée, me laissant là, seul dans ce monde qui m’était complètement futile si je ne le partageais pas avec elle. Emily. Cette petite blonde qui était rentrée sans prévenir dans ma vie et qui avait tout chamboulée. Cette fille pour laquelle j’aurai été prêt à tout, même à mourir. J’avais apparemment échoué, j’étais là, dans cet appartement lugubre pendant qu’elle, était six pieds sous terre, enterrée. Je n’avais pas su la protéger, je n’avais pas été à la hauteur, jamais je ne pourrai m’en remettre, me pardonner de ne pas avoir été là pour elle au moment opportun. Assis, dans cet appartement sans dessus dessous, une semaine après avoir appris cette nouvelle, je passais mes journées à vider toutes les larmes de mon corps, à penser, à tous ces moments magnifiques que nous avions passés ensemble. Je ne mangeais plus, je ne me lavais plus, je ne dormais plus, je me laissais mourir, lentement, à petit feu. J’attendais que la mort vienne me chercher, pour pouvoir la rejoindre, l’amour de ma vie. Mes mains étaient couvertes de sang séché, la plupart de mes doigts étaient brisés. Je m’étais acharné sur les murs de cet appartement New-Yorkais, voulant évacuer ma rage, ma frustration, mon désespoir, mon malheur, je voulais me débarrasser de toutes ces émotions que j’éprouvais. En vain, tout cela était bien inutile, la seule chose que j’avais pu en tirer était ces multiples doigts fracturés. Mais je ne ressentais aucune douleur, non, le mal était présent, mais bien ailleurs. En plein dans la poitrine, une douleur atroce, invivable, qui se traduisait par un vide profond, je n’avais plus personne. Elle était mon oxygène, et sans elle il m’était impossible de vivre, ou bien même de survivre. Elle incarnait tout ce qu’il y avait de beau dans le monde, tout ce qu’il y avait de bon dans l’humanité, le bonheur, la gentillesse, l’espoir… Et tout cela s’était envolé en un souffle. En quelques secondes, en une seule vague. L’Ouragan Sandy avait tout emporté avec lui. Instantané, ravageur, il avait provoqué tant de pertes au sein de la grosse pomme, mais ceci était le cadet de mes soucis, il avait emporté celle qui m’épaulait au quotidien depuis plus de deux ans, celle que j’aurai dû épouser quelques semaines plus tard.

Plus de quatre mois avaient passé et mon deuil n’était toujours pas fait. Les journaux à scandale ne cessaient de se délecter de ma déchéance, moi le grand espoir du cinéma américain. Les gens ne parlaient plus que de ça, de mon alcoolisme naissant, des signes apparent de drogue sur mon visage. J’étais devenu la principale attraction des gens, celui dont on se moquait ou celui que l’on plaignait. Mais jamais celui qu’on ne comprenait, je me sentais plus seul que jamais. J’envoyais chier mon entourage dès qu’il était un peu trop pressant, je ne désirais qu’une chose, qu’on me laisse tranquille, je ne voulais rien de personne. J’avais simplement besoin de temps, de semaines, de mois, d’années, qui sait… J’avais conscience que je me devais de réagir, de bouger, ne pas m’apitoyer sur mon sort trop longtemps. Au dehors, la vie ne m’attendrait pas, j’allais rapidement finir dans les oubliettes, perdre le peu de crédibilité qu’il me restait en tant qu’acteur. Oui, je savais tout ça, mais malgré tout, il m’était impossible de repartir de l’avant, de recommencer à vivre, de stopper cette léthargie dans laquelle je me suffisais depuis plusieurs mois désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swaggerback.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: i hate when i'm about to hug someone really sexy and my face hits the mirror. ► peter   

Revenir en haut Aller en bas
 
i hate when i'm about to hug someone really sexy and my face hits the mirror. ► peter
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Love me now or hate me forever!
» Sometimes I hate you so much [pv Lysandre]
» [Terminé] You hate me, I know ... [Nathan]
» i hate shonda rhimes, i hate everything. - sweva
» Love me, hate Me [PV Aarhyel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum test :: CORBEILLE :: Création my ET-
Sauter vers: