forum test


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 the trash gets picked up tomorrow, be ready. (marcus)

Aller en bas 
AuteurMessage
Ollie Myers
MEGAMODEST i never boast... or just a little.
avatar

Messages : 983
Date d'inscription : 14/08/2010
Age : 27

MessageSujet: the trash gets picked up tomorrow, be ready. (marcus)   Dim 11 Fév - 3:13

Marcus O'Hara a écrit:

prénom nom
citation au choix

nom complet  ◦ Marcus O'Hara (second prénom William, troisième prénom - god knows why - Adam), anciennement Finigan. Sa famille a changé de nom lorsqu’ils ont fui Boston et les Etats-Unis pour trouver refuge en Ecosse dans la petite bourgade qu’est Fortingall. âge, date et lieu de naissance  ◦ Il est né un trente octobre il y a 27 ans de cela, à Boston, dans le quartier de Charlestown où il a également passé une grande partie de son enfance. origines et nationalité  ◦ S’il sont de nationalité américaine, c’est surtout les origines irlandaises qui prédominent chez la famille de Marcus. Son père comme sa mère sont issus de l’immigration irlandaise massive à Boston. Et même si tout le monde le considère comme un Yankee au Royaume-Uni, lui se sent davantage irlandais, bien qu’il n’ait jamais vraiment vécu là-bas. Une patrie et des valeurs qu’il défend malgré tout. diplôme(s), activité et statut financier  ◦ Il est bénévole dans une association qui vient en aide aux enfants défavorisés. Contrairement aux activités antérieures illégales de son père, Marcus a toujours eu cette fibre associative, ce besoin de devoir aider les plus démunis, d’offrir son temps (à défaut d’offrir de l’argent qu’il n’avait pas) pour les aider à s’en sortir dans des situations souvent bien compliquées. C’est surtout les enfants qu’il cherche à protéger, souvent victimes innocentes des mauvais choix de leurs parents, souvent mis sur de mauvais chemin malgré eux, des adolescents dont on sacrifie l’avenir sans sourciller, comme ça aurait pu être son cas, à lui, s’il avait suivi la voie de son paternel lorsqu’il arpentait les rues de Boston. L’activité annexe de Marcus, ou plutôt sa passion, c’est la musique. Il est DJ, un très bon DJ même. Il vend bon nombre de ses productions à d’artistes venus de tous les horizons, du hip hop à l’électro en passant par la pop, il touche à tout, à l’image de ses goûts musicaux, très éclectiques. Il se produit également de temps en temps à Fortingall et ses alentours mais ses dj set sont tout de même assez rares. Cette activité lui permet de remplir le frigo, mais il a peur de vraiment se lancer à fond dedans. Sous programme de protection des témoins, la dernière chose à faire est d’attirer l’attention sur sa personne. statut civil  ◦ célibataire attentiste. situation familiale  ◦ love for the motha, grievance for the fatha. traits de caractère  ◦ Drôle (ou du moins, essaie de l’être). Pas le confident idéal, il a tendance à fuir les ondes négatives et les gens déprimés en règle générale. Féministe. Fier, beaucoup trop fier même, il ne se permettra jamais de chialer devant qui que ce soit. Extrêmement imaginatif, il avait pour habitude de créer des jeux de rôles de toute pièce pendant son enfance et son adolescence. Très bien élevé, très axé sur les bonnes manières. Têtu, il est très rare de le voir admettre qu’il avait tort pour quoi que ce soit.
groupe  ◦ summer.

young hearts spark fire
depuis quand vivez-vous à fortingall ? quel est votre ressenti sur la ville ? vous y plaisez-vous ou envisagez-vous un déménagement éventuel ? à quel point êtes-vous impliqué dans sa communauté ? ◦ Il est arrivé à Fortingall alors qu'il avait quatorze ans. En pleine adolescence, il détestait la ville, une trou paumé au milieu de nul part, où il n'y avait rien à faire, où ses potes n'étaient pas, l'enfer sur terre. Les années ont passé et si Marcus n'était toujours pas un fan absolu de Fortingall, il a appris à en apprécier certains aspects et aujourd'hui, il n'envisage plus de partir coûte que coûte. Il s'est fait de très bons amis ici et il ne se voit pas les quitter, pas pour le moment en tout cas. Il n'est pas pour autant impliqué dans la vie de la ville, ou plutôt du village, comme il le qualifie, il profite de certains des événements organisés de la même manière qu'il en boycott de manière virulente d'autres. décrivez-nous un hiver mémorable. pourquoi est-il si spécial à vos yeux ? ◦ Le premier hiver à Fortingall. Les températures glaciales, la solitude, les autochtones et leur accent de merde. Rien n'allait, il en voulait à son père, énormément, il ne lui adressait quasiment plus la parole, restait enfermé dans sa chambre à jouer aux jeux vidéo ou à lire ses mangas, refusait de se faire des amis à l'école. De toute façon ils étaient tous cons, des campagnards écossais qui n'avaient probablement jamais quitté leur village pourri. La colère, l'aigreur, les regards noirs, la solitude, de nouveau et les larmes sous la couette, tard dans la nuit.

01. Son père, Ciaran Finigan était un malfrat au sein de la mafia irlandaise de Boston. Il enchainait les larcins, pas vraiment gros bonnet, plutôt du genre à se salir les mains. Ils étaient ceux qu’il appelait sa « famille », ceux à qui il avait juré allégeance, ses meilleurs amis, les parrains de ses fils pour certains, ceux avec qui il avait grandi, et pourtant, il a décidé de les trahir. Il ne voulait plus de cette vie pour sa famille, sa vraie, sa femme et ses trois marmots. Il ne voulait plus voir sa femme angoissée, apeurée par la possibilité de ne pas le voir rentrer le soir. Il ne voulait plus risquer de se faire coffrer et de passer des années loin de ses enfants, ne pas les voir grandir, plonger sa femme dans la merde et ne la voir plus qu’à travers la vitre d’un parloir. Plusieurs de ses amis s’étaient déjà faits coincés lors des semaines précédentes alors Ciaran a décidé de prendre les devants. Il a été de son propre chef négocier un deal avec l’enquêteur en chef chargé d’éradiquer le crime organisé à Boston. Il lui a donné tout ce qu’il savait, toutes les informations dont il pouvait avoir besoin pour coincer plusieurs grosses têtes au sein de l’organisation. Il a même été jusqu’à témoigner lors de leurs procès. Placée sous un programme de protection des témoins, sa famille a d’abord passé des mois dans une maison isolée dans l’Ohio, jusqu’aux procès, avant d’être expédiée de l’autre côté de l’Atlantique avec une toute nouvelle identité. C’est de cette manière que la famille O’Hara a vu le jour, grâce au coup de tampon d’un décisionnaire du FBI. Ils avaient le droit à une nouvelle vie, Ciaran en était ravi, Marcus, pas vraiment. 02. Il a été éduqué à la dure Marcus, la moindre erreur entrainait une remontrance, le moindre écart de conduite entrainait lui une ou des punitions. Il a pris des coups, jamais rien de trop violent, mais suffisant pour le marquer, pour que les leçons que ses parents voulaient lui inculquer lui restent bien en mémoire. C’est le cadet Marcus, celui sur qui le grand frère se défoulait et celui que le petit frère adorait emmerder, celui qui se prenait toujours pour ses frères auprès de ses parents aussi. Il les aime ses frères, d’un amour vache comme seuls les frères en sont capable, ils prendraient tous une balle l’un pour l’autre, mais ils ne peuvent s’empêcher de se chamailler, de s’insulter, de se chercher à la moindre occasion. Les trois gamins Finigan, les trois marmots qu’on voyait toujours courir partout, sans arrêt, ceux qui nous attendrissaient autant qu’ils nous étaient insupportables. Il voue un amour sans limite pour sa mère, elle est l’une des personnes les plus importantes à ses yeux, il admire tout ce qu’elle a sacrifié pour son éducation et celle de ses frères, elle jonglait entre son éreintant boulot d’infirmière et trois mioches insupportables à la maison pendant que son voyou de mari ne lui apportait que des emmerdes. Elle l’a aussi suivi de l’autre côté de l’Atlantique sans la moindre hésitation, sa famille passant avant tout. Une femme formidable. La relation que Marcus entretient avec son père est quant à elle beaucoup plus contrastée. S’il n’a jamais apprécié la vie de voyou qu’il menait au sein de la mafia irlandaise à Boston, il restait son père et il l’aimait d’un amour inconditionnel étant gamin. Il tolérait ses activités illégales car après tout, elles permettaient à leur famille de vivre de manière décente, sans avoir à trop se soucier des fins de mois. Et puis il a trahit sa famille, ou plutôt sa seconde famille, la mafia avec qui il vivait depuis deux décennies. Il a témoigné contre eux, préférant offrir une vie plus sure à sa famille, loin des malfrats. Mais aucune vie ne pouvait être sûre lorsqu’une mafia vous traquait. Et quel genre d’homme trahissait ceux qui lui faisaient confiance avec leur vie ? Surtout, Marcus n’a jamais réussi à digérer d’avoir été enlevé à sa vie, d’avoir dû quitter tous les amis qu’il avait à Boston, d’avoir à les quitter du jour au lendemain, sans la moindre explication, de devoir laisser derrière lui une fille de laquelle il était amoureux, de quitter la superbe ville qu’était Boston pour se retrouver dans le coin perdu qu’était Fortingall. De quitter les Etats-Unis pour se retrouver dans le trou du cul de l’Ecosse, là où les gens avaient un accent horrible, où le temps était encore plus pluvieux et froid qu’à Boston, où le magasin de jeux vidéo se résumait à une dizaine de jeux, où l’on préférait le rugby au football américain…  03. Très peu de personnes le savent puisqu’il n’est pas vraiment du genre à se donner en spectacle, mais Marcus est quelqu’un de romantique. Il n’est pas doué pour tout ce qui est un coup d’un soir, ce n’est juste pas lui. Séduire dans l’unique but de coucher le soir même et de ne plus jamais revoir la personne ensuite, il a essayé, il n’y arrive pas. Il ne s’y procure aucun plaisir. La seule manière pour lui de séduire c’est d’être vraiment intéressé par son interlocutrice, de trouver une sorte de charme, d’étincelle. Et si tel est le cas, il a dû mal à voir quel intérêt il pourrait avoir à ne pas voir au-delà de la simple nuit. Non, Marcus est à la recherche d’une relation, d’une vraie, d’un couple au sein duquel il puisse s’épanouir, sans prise de tête. Enfin… à la recherche sans vraiment l’être. Plutôt du genre à attendre que l’amour lui tombe dessus, par hasard, au détour d’une rue, plutôt qu’à écumer les boîtes de nuit à la recherche de son âme sœur ou à swipper à droite sur Tinder. 04. C’est un geek, un vrai, un fan absolu de Star Wars (il peut vous citer n’importe quelle réplique les yeux fermés) et un joueur assidu de jeux vidéo. S’il fait un peu de sport pour rester en forme, il préfère davantage le sport de salon, celui de la compétition effrénée, manette en main, à essayer d’esquiver des carapaces rouges, de faire le plus d’headshots possible, de marquer un coup-franc de 35 mètres, de mettre un buzzer-beater à trois points après un cassage de chevilles, d’envoyer un hail mary pour un touchdown dans la dernière minute, de faire coucher son sim avec toutes les personnes qu’il croise. Il a très envie d’adopter un chiot mais a également peur de toutes les responsabilités que cela représente. Il a une grosse cylindrée, une vieille plymouth barracuda de 70 auquel il tient auquel il tient énormément. Il aimerait passer énormément de temps à la chérir mais ses compétences en mécaniques sont assez limitées, heureusement, Rory est là. Il adore les mangas, Saint Seiya, Captain Tsubasa, la saga Dragon Ball et l’incontournable Pokemon sont sans conteste ses favoris. Dit depuis trois ans qu’il va s’inscrire au club de foot de Fortingall mais a toujours la flemme de faire la préparation de présaison, bien trop intensive à son goût. La junk food est à la base de son alimentation, heureusement pour lui son métabolisme semble ne pas lui en tenir rigueur. Le 17 mars est son jour préféré, Saint Patrick oblige.

dreams of another reality
pseudo/prénom  ◦ clément, ça change pas. âge, pays  ◦ vingt-six ans, ça change pas (pour l'instant :TT: ), france. avatar  ◦ will higginson. commentaire(s)  ◦ écrire ici. autres/dédicace  ◦ écrire ici.

_________________

    am i alone in your heart, have i hope with your heart ? she's such a teaser, she's such a star. give me a reason or gimme a chance. am i alone in your heart, or am i alone ? it tears me apart. am i alone ? doing all i can do, just to be close to you. every time that we meet, i skip a heartbeat. always up for a laugh, she's a pain in the arse. every time that we meet, i skip a heartbeat. heartbeat - scouting for girls ;; aurore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swaggerback.forumactif.com
 
the trash gets picked up tomorrow, be ready. (marcus)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» • I hope that tomorrow will be better
» Aristide Says He Is Ready to Return to Haiti, Too
» Jpop Trash
» Are you ready boots ? Start walkin' ! [D8]
» Kings of Trash

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum test :: CORBEILLE :: Sauvegardes Clément :: ATOM-
Sauter vers: